Comprendre et prévenir la récidive d’un cancer

Selon les statistiques, dans 30 % des cas, le cancer récidive. En effet, la guérison du cancer dépend de certaines caractéristiques et reste définie dans le temps. Contrairement à ce qu’on pense, il est parfaitement possible d’éviter une rechute du cancer.

Qu’est-ce que la récidive d’un cancer ?

Quand on parle de récidive cancer, cela signifie bien entendu qu’il y a déjà eu un précédent. Dans la récidive, l’organe qui avait déjà fait l’objet d’un traitement primitif du cancer se voit de nouveau atteint. Cette nouvelle rechute peut être le résultat du traitement en soi, comme elle peut résulter tout simplement ou de la formation d’une tout autre tumeur. En d’autres termes, dans la pratique, on assiste à une reprise d’activité d’un cancer initial, laquelle récupère après une phase de rémission.

Cause de la récidive d’un cancer

Lorsqu’une personne passe par la chimiothérapie, il n’est pas rare qu’il demeure un petit reliquat de cellules cancéreuses, qui vont se maintenir même si la tumeur disparait. Ce sont ces reliquats qui vont évoluer pour constituer une nouvelle tumeur maligne, laquelle se trouvera davantage plus résistante aux cellules souches sphéroïdes. Cela va dépendre également de l’âge du malade et de la nature du cancer. 

La rechute peut être locale, lorsqu’elle atteint le même endroit que le cancer initial. Elle peut être régionale, lorsque des métastases viennent drainer la zone originelle touchée. Et enfin, il peut s’agir d’un cancer à distance, lorsqu’elle attaque un nouvel organe.

Limitation des risques de récidive

Pour réduire les risques de récidive, la première mesure avancée concerne l’hygiène de vie. Il s’agit d’une solution qui a été étudiée et développée en France en 2017. Les chances de survie après un cancer vont augmenter de 51 % pour les personnes qui auront décidé de mieux entretenir leur hygiène de vie. De ce fait, respecter le traitement à la lettre est important, mais en plus de cela, il faut soigner l’alimentation en mangeant équilibré, et pratiquer de l’exercice régulièrement. C’est aussi la solution à adopter pour éviter que d’autres maladies telles que le diabète ou les problèmes cardiaques ne surviennent.

Les autres mesures demeurent plus ou moins les mêmes que celles qui permettent d’esquiver le cancer primitif. Cela implique d’éviter autant que possible de s’exposer au soleil durant toute une journée. Éviter les fumées, que ce soit celles de tabac ou d’automobile est également un prérequis. Par ailleurs, tout ce qui est source de pollution sera très mauvais et permettra de développer rapidement des cellules cancéreuses.

Et enfin, pour les personnes qui ont déjà fait l’objet de traitement, les contrôles médicaux, les examens cliniques ainsi que les examens radiologiques qui doivent être refaits régulièrement ne sont pas à négliger. Ainsi, si une alerte se déclare, elle pourra être soignée au plus vite.