Le bracelet identification au CHL

Depuis le mois d’octobre 2014, le Centre Hospitalier de Libourne oblige certains de ses patients à porter un bracelet identification dès leur entrée au sein de l’établissement. Mise en place par le Directeur et le Président de la Commission Médicale de l’hôpital, cette mesure a pour but de prévenir les risques d’erreurs d’identité. Elle a été validée suite à la concertation des membres du Directoire et à un rapport réalisé par l’Espace Libournais d’Échanges en Éthique.

Pour éviter les mauvaises identifications et les différents soucis pouvant en découler, la cellule d’Identitovigilance a tout d’abord instauré plusieurs actions : rédaction des procédures d’enregistrement des entrées, détection des corrections d’erreurs dans l’identité des malades, détection des doublons et correction, formation du personnel travaillant dans les bureaux des entrées.

Les démarches effectuées avant sa mise en place

En plus de ces actions, la cellule a introduit le bracelet identification à l’intérieur de l’établissement. Elle s’est appuyée sur les conclusions positives de plusieurs hôpitaux ayant déjà mis en place cette méthode. Avant de l’introduire définitivement, le CH de Libourne a réalisé sa propre réflexion en plusieurs étapes : enquête d’acceptabilité auprès des soignants et des patients, débat sur la personne durant trois réunions organisées par le comité d’éthique local, précision des modalités de mise en place par la cellule d’Identitovigilance.

Le dénouement de ces étapes s’est avéré favorable et positif au port du bracelet identification. Il est apparu comme bénéfique à la sécurité des soins. Le bracelet doit être résistant à l’eau, facile à poser, non traumatisant, facilement nettoyable, bon marché et avoir une taille permettant la pose d’une étiquette de séjour.