Le secteur médical et les tissus techniques

Considéré comme l’un des secteurs où l’innovation est la plus importante, le médical investit dans de nombreux projets utilisant les tissus techniques. Visant à améliorer les conditions des patients et du personnel médical, ces innovations sont mises au point dans les centres de recherche situés aux quatre coins de la planète. Généralement, c’est le progrès technique qui oriente le développement des matériaux textiles dans le secteur médical.

Des créations déjà utilisées

L’invention des élasthannes durant les années 90 et le développement de nouvelles techniques de tricotage ont permis de fabriquer des bas de contention agréable à porter. Les polymères hydrophiles ont permis de développer des pansements adhésifs performants.

Des innovations à venir

En constante évolution, le secteur médical et les tissus techniques prévoient encore de nouvelles évolutions dans les années à venir.

Les tissus imper-respirants sont composés de mailles fines permettant de bloquer le passage des liquides  tout en laissant passer les molécules de transpiration. Ils sont parfaits pour protéger les médecins et le personnel hospitalier des contaminations biologiques sans transpirer.

Les textiles en biopolymères sont incorporés directement dans des vêtements afin d’apaiser et de soigner les symptômes des patients atteints de dermatoses. Créant un microclimat entre les textiles et la peau, ils favorisent la guérison.

Avec l’invention de la technique de greffage moléculaire, les tissus peuvent dorénavant être dotés de différentes propriétés bactéricides permanentes. Des tissus anti-bactériens peuvent être utilisés pour la literie des hôpitaux.

Des tissus hybrides implantables allient un composant cellularisé et des matériaux inertes. L’exemple le plus connu est la prothèse vasculaire qui a pour but d’éliminer les traitements anti-thrombotiques.

De plus en plus de médecins remplacent les ligaments croisés de leur patient par une tresse composée de polypropylène haute performance. Des tests ont démontré qu’elle pouvait résister à environ 40 millions de cycles d’étirement sans se détériorer.

La rechercher essaye de fabriquer des organes artificiels comme le foie et le pancréas en utilisant des textiles techniques.