L’épaule et ses vulnérabilités

epaule

Articulation majeure du corps humain, l’épaule fait office de raccordement entre notre thorax (tronc) et notre bras (membre supérieur). Il faut savoir que cette articulation dispose de la mobilité la plus importante de notre anatomie.

Cependant, cette articulation doit faire l’objet d’une attention particulière :

  • D’une part parce qu’elle est très sollicitée dans la vie de tous les jours.
  • D’autre part parce qu’il s’agit d’une articulation assez complexe, dotée de trois articulations animées par pas moins de 19 muscles.

L’épaule : une articulation très sollicitée sensible à l’usure

Elle nous sert à manger, à écrire, à nous habiller, à tirer, à pousser, à porter…A toutes ces sollicitations domestiques, il faut parfois ajouter d’importantes sollicitations sportives et professionnelles.

L’épaule fait sans doute partie des articulations les plus sollicitées chaque jour, si ce n’est, la plus sollicitée. D’où une forte usure potentielle qui peut mener à d’importantes douleurs chroniques difficiles à éviter. L’arthrose, par exemple, est une pathologie très répandue qui concerne également l’épaule.

Plutôt solide et souple dans un premier temps, c’est par l’usure et le temps qui passe que l’épaule devient une articulation fragile. Les douleurs dues à l’usure de cette articulation peuvent se faire ressentir dans l’ensemble du bras du patient, parfois même jusque la main.

Pour éviter ces désagréments, il est possible de renforcer les épaules en les musclant grâce à des exercices faciles à reproduire chez soi. Par ailleurs, il est possible de soulager des douleurs bénignes grâces à des séances chez l’ostéopathe.

En outre, la pratique de la natation semble être bien indiquée comme pratique sportive pour renforcer les épaules.

L’épaule, une articulation complexe sensible aux traumatismes

Malmenée, l’épaule peut être à la source de bien des maux. Comme nous l’évoquions ci-dessus, l’épaule est au croisement de trois os distincts :

  • L’os du bras (l’humérus)
  • L’omoplate, également connue par les praticiens sous le nom « spacula »
  • La clavicule

Force et talon d’Achille de cette structure anatomique : l’humérus s’emboite sur l’omoplate grâce à une petite cavité ronde appelée « glène ».

Cet emboîtement souple donne à l’épaule son extraordinaire mobilité mais est aussi la cause de sa fragilité. En effet, cet ensemble est  tenu par un ensemble de muscles et de tendons : l’humérus peut sortir de la glène.

Communément, on parle de« déboîtement de l’épaule ». Dans des termes plus académiques, on parle de luxation de l’épaule, voire, de déboitement articulaire. Ces traumatismes font souvent suite à un choc violent (sports de contact, chute, mauvaise réception…).

En fonction de la gravité du traumatisme, une douleur chronique peut apparaître et s’aggraver si le traitement est négligé.

Les suites d’un traumatisme important non traité peuvent résulter d’une instabilité de l’épaule ou d’une raideur de l’épaule, qui peut compromettre un certain nombre d’activités, notamment sportives et/ou professionnelles.

Il convient également de prêter une attention particulière aux microtraumatismes qui, répétés, peuvent causer bien des maux.

Traitement et chirurgie de l’épaule

Dans certains cas, il peut être fortement indiqué de passer un bloc opératoire pour traiter une pathologie ou un traumatisme lié à l’épaule.Ainsi, la chirurgie de l’épaule peut résoudre un grand nombre de désagréments liés à cette articulation.

Dans ces cas-là, il est de bon ton de trouver des spécialistes de confiance dans une clinique spécialisée en chirurgie ostéo-articulaire (ou orthopédique).

Beaucoup d’établissements et de chirurgiens se spécialisent dans un domaine médical précis. Ainsi, il existe aussi bien des chirurgiens spécialistes de l’épaule que des chirurgiens spécialistes de la main ou du pied.