Le matériel médical à usage unique est-il amené à disparaître ?

L’économie et la santé font rarement bon ménage : les traitements et le matériel médical en général coûtent cher, n’étant abordable aux patients que grâce au système de sécurité sociale. Cependant, l’assurance maladie ne prend pas tout en charge, et de moins en moins d’ailleurs. Aussi bien du côté soignant que du côté patient, les dépenses inhérentes aux soins restent parfois à la charge de l’un ou de l’autre. Les médicaments non remboursés par exemple, obligent le malade à se constituer un budget santé.
Le matériel à usage unique dont les infirmiers libéraux ont besoin n’est pas toujours pris en charge par la sécurité sociale, comme les gants en latex pourtant primordiaux dans certaines situations.

De plus en plus de restrictions budgétaires

Le coût de la santé est devenu un ennemi des professionnels de santé, qu’ils exercent en libéral ou dans une structure hospitalière. Avec les restrictions budgétaires croissantes, l’augmentation des prix des outils de travail et la nécessité de sans cesse améliorer les techniques médicales, les professionnels de santé sont oppressés de toute part. La réduction des dépenses est devenue une priorité.

Dans les écoles où se forment les futurs professionnels paramédicaux, comme dans les instituts de soins infirmiers, le respect de cette notion économique fait même partie des critères d’évaluation. Un étudiant qui dépense trop de matériel à usage unique (compresses, sets de pansement etc.) peut être sanctionné par son évaluateur ou par le cadre du service dans lequel il exerce, au moment d’une évaluation de stage.

Le paradox du matériel à usage unique

Pourtant, le matériel à usage unique étant souvent constitué de matériaux peu onéreux comme le plastique, donne l’impression d’être moins coûteux que les anciens outils en inox que l’on ne jetait pas mais qu’on stérilisait autrefois. Ou comme le linge qu’on lavait au lieu d’utiliser les actuelles compresses jetables. Mais les règles d’hygiène imposent une utilisation très récurrente de matériel à usage unique : impensable par exemple, de faire un pansement avec une seule compresse. Plusieurs badigeonnages doivent être réalisés avec une compresse différente à chaque fois.

Le matériel médical à usage unique qui peut être vendu sur www.cledical.fr représente donc une dépense colossale dans l’univers de la santé, même s’il n’est qu’une goutte d’eau dans la mer, en comparaison aux appareils chirurgicaux.