Santé et bien-être : zoom sur la lombalgie

douleurs du dos

Le mal de dos aussi appelé lombalgie est une maladie dont souffrent au moins 35 % des Français, au cours d’une année. Il s’agit donc d’une maladie qui survient très souvent. Différentes causes sont à l’origine de ce type de douleurs qui peut se montrer très désagréable pour le patient. Connaitre l’origine de la douleur du dos permet d’adopter la solution adéquate.

Les différentes causes de la lombalgie

La lombalgie est le terme médical utilisé pour le mal de dos. Différentes causes sont à l’origine du mal de dos. Depuis des centaines d’années, les spécialistes considéraient le mal de dos comme une maladie spécifique des personnes âgées. Toutefois, de nos jours, de plus en plus de jeunes de 30 ans souffrent de la lombalgie. La première cause connue est la sédentarité, car, les jeunes d’aujourd’hui ne se dépensent pas assez physiquement ce qui laisse facilement la place au mal de dos.

Il n’est plus nécessaire de confirmer le fait que le travail et la vie de famille peuvent occasionner du stress et des émotions négatives au quotidien. Tout ceci est également source de mal de dos. C’est tout à fait possible dans la mesure où ce type d’émotion enserre les vertèbres entrainant un désordre dans le processus de réhydratation.

Avec le développement de la nouvelle technologie de l’information et de la communication, la plupart des personnes actives exercent dans le domaine de l’informatique. Les individus passent alors la grande majorité de leur journée de travail derrière l’écran de leur ordinateur. Cela laisse facilement la place à une mauvaise position assise contribuant à la survenue de la lombalgie. Il en est de même lorsque l’individu ne se positionne pas correctement devant la télé entre autres.

D’autre part, certaines postures debout favorisent également les douleurs du dos. L’on peut par exemple mentionner le phénomène où l’individu a tendance à s’appuyer sur une seule jambe. D’autres marchent en relâchant les épaules.

Il n’est pas rare que l’on attrape ce type de maladie à la suite d’efforts trop intenses notamment après avoir soulevé une charge trop lourde et de façon inconsidérée.

En outre, la qualité de la literie est à considérer pour éviter d’avoir mal au dos. L’indice qui peut vous donner la puce à l’oreille sur la qualité de votre literie est d’identifier si les douleurs surviennent au réveil.

Enfin, être en surpoids est l’une des causes les plus fréquentes du mal de dos. En effet, les kilos superflus tassent les disques et fatiguent le dos.

Comment remédier au mal de dos

Différentes solutions sont proposées aux personnes qui souffrent de mal de dos. La première étape pour en finir avec la douleur est de procéder régulièrement à des étirements du dos s’il s’agit d’une lombalgie d’origine mécanique. Ces exercices sont à réaliser en moyenne trois fois par semaine. L’idéal est de faire les exercices tous les jours. Différentes plateformes sur internet proposent des programmes de gymnastique douce adaptée à chaque cas.

S’il s’agit d’un problème plus grave ou d’un mal de dos mécanique, le médecin peut prescrire le port d’une ceinture lombaire.

Ensuite, la relaxation est très importante pour soulager le dos dans la mesure où ce type d’activité permet de limiter le stress et les mauvaises humeurs. De nombreuses personnes parviennent également à maitriser leurs émotions en pratiquant la méditation. La méditation Vipassana est une pratique originaire de l’Inde, d’ailleurs elle figure parmi les plus anciennes, car elle est vieille de 2 500 ans environ. Le principe de la méditation Vipassana est de se libérer complètement des impuretés mentales. Pour ce faire, l’individu peut adopter la position du lotus ou choisir la posture qui le met à son aise. La méditation dure 40 minutes et la personne doit choisir un objet qui sera le centre de toute son attention. Le principe de base est de rester présent et vigilant.

Ensuite l’on peut citer la méditation bouddhique dont le but est d’atteindre l’état de sérénité suprême. Pour y parvenir, l’individu doit opter pour la position assise. Ensuite, la liberté et l’ouverture de l’esprit sont recommandées. Ceux qui souhaitent opter pour ce type de méditation doivent surtout se détendre. D’autres types de méditations sont également aux choix de chacun. L’on distingue entre autres la méditation :

  • Dynamique
  • Par le rire
  • Mandala
  • Guidée
  • Zen
  • Transcendantale
  • 3G

En dernier lieu, l’on conseille l’hygiène vertébrale qui a pour principe de se maintenir correctement. Cela est à adopter au cours du sommeil où l’on doit par exemple éviter le plus possible de se positionner sur le ventre. Quand vous vous réveillez, le premier réflexe à avoir est de vous étirer puis prenez 5 secondes de relaxation avant de vous lever.

Si l’on a le temps, faire de la natation et enchainer avec des exercices d’étirements.