Vaccins sur le Covid-19 : que faut-il savoir ?

Le virus de la Covid-19 continue toujours de circuler et le maintien des gestes barrières s’impose encore pour éviter la propagation de l’épidémie. Mais, cela reste insuffisant pour casser la chaîne des contaminations. Des programmes de vaccination sont alors mis en place dans le monde entier afin de tenter de maîtriser la pandémie du nouveau Covid-19. Malheureusement, beaucoup se posent encore des questions sur la fiabilité et l’efficacité de ces vaccins et n’osent pas sauter le pas. Ce billet vous livre toutes les informations nécessaires à ce sujet. Bonne lecture !

4 vaccins homologués par les autorités européennes et américaines

En moins d’un an, plusieurs vaccins ont été développés, testés et mis sur le marché, pour espérer mettre fin à la propagation du nouveau coronavirus. Face à ce grand défi auquel le monde a été confronté, les fabricants n’hésitent pas à plaider en faveur de l’efficacité de leurs vaccins.

Jusqu’ici, 4 vaccins contre la Covid-19 ont été homologués par les autorités européennes et américaines et peuvent être utilisés dans l’Hexagone. Il s’agit des vaccins proposés par les laboratoires Pfizer-BioNTech, Moderna, AstraZeneca et Johnson & Johnson. Si vous cherchez une vaccination Covid à Clermont Ferrant ou ailleurs, il est fort probable qu’on vous propose l’un de ces vaccins. Seuls ces vaccins sont considérés comme sûrs.

Les vaccins de Pfizer-BioNTech et de Moderna sont des vaccins dits à « ARNm Messager ». Ils contiennent de l’ARN, une molécule ressemblant de près à l’ADN. L’objectif de ces deux vaccins est d’injecter des informations sur le virus afin de permettre au corps de le reconnaitre et de faire développer une réponse immunitaire. Les vaccins d’AstraZeneca et de Johnson & Johnson, quant à eux, sont des vaccins dits « à vecteur viral ». Contrairement à ces deux premiers vaccins, l’objectif de ces deux derniers n’est pas d’injecter des informations sur le virus, mais plutôt un virus inactivé pour que le corps apprenne à s’en défendre.

Combien d’injections faut-il pour être efficace ?

Pour garantir une efficacité maximale, deux doses sont généralement nécessaires. Les deux doses de vaccins doivent être administrées à trois semaines d’intervalle. Mais, cela peut varier selon le type de vaccination Covid à Clermont-Ferrand que vous choisissez : entre 9 à 12 semaines d’intervalle pour l’AstraZeneca, jusqu’à 28 jours d’intervalle pour le Moderna et jusqu’à 21 jours d’intervalle pour le Pfizer-BioNTech. Le vaccin Johnson & Johnson ne nécessite qu’une seule dose. Pour éviter de conserver la deuxième dose du vaccin, certains choisissent d’injecter les deux doses directement.

Est-ce vraiment efficace ? Comme mentionnés précédemment, ces 4 vaccins peuvent être considérés comme sûrs. Mais, ils ne sont pas efficaces à 100 % pour combattre les variantes de la Covid-19 et éviter leur propagation. D’après les études menées par les chercheurs, les vaccins sont efficaces à 94 % contre les formes graves de la maladie et sont à 92 % efficaces contre le risque d’infection, donc de transmission du virus.

Aussi, il faut savoir que la protection offerte par la plupart des vaccins n’entre en jeu que quelques semaines après avoir reçu la première dose. Si vous êtes exposé au virus dans les jours qui suivent l’injection, vous êtes toujours vulnérable à l’infection. Certains suggèrent même qu’il est toujours possible qu’une personne vaccinée soit infectée par le virus.

Qui peut être vacciné ?

La vaccination du coronavirus est fortement conseillée à la grande majorité des adultes, à l’exception de petit nombre de personnes. Les vaccins offrent une protection contre la capture de la Covid-19. Il existe pourtant certaines conditions qui excluent la vaccination. Cela peut être le cas des personnes allergiques, mais aussi ceux souffrant de diabète, d’obésité ou ayant un système immunitaire affaibli. Pour ces derniers, les vaccins peuvent augmenter le risque d’une forme grave en cas de contamination. À savoir que les enfants ne peuvent aussi être vaccinés contre le coronavirus. Les vaccins ne sont approuvés que pour les adolescents de plus de 16 ans et les adultes.

Y a-t-il des risques d’effets secondaires ? Oui ! Certaines personnes peuvent ressentir des effets secondaires légers et modérés après avoir reçu le vaccin, comme des douleurs aux bras, une fièvre passagère, un gonflement au point d’injection, des maux de tête temporaires, des frissons, des sensations de fatigue… Ces effets secondaires surviennent souvent dans les trois jours suivant la vaccination et disparaissent normalement au bout de deux jours environ. Si ce n’est pas le cas, mieux vaut consulter un professionnel de la santé.