Les bonnes raisons de maintenir l’équilibre de la flore intestinale

microbiote-intestinal

Dans le sens étymologique, les probiotiques sont des micro-organismes qui défendent la vie. Ce sont en fait des micro-organismes vivants qui ont des effets bénéfiques sur l’organisme en favorisant l’équilibre de la flore intestinale. On les appelle les bonnes bactéries. Ce sont les bactéries lactiques telles que les Streptocoques, les Lactocoques, les Bifidobactéries et les Lactobacilles.  Elles renforcent notamment les systèmes de défense immunitaire de notre organisme.  Il en existe de nombreuses souches dont les bienfaits diffèrent en fonction de chaque  souche.

Les différentes fonctions de la flore intestinale

Des milliards de bactéries et de micro-organismes composent la flore intestinale ou microbiote intestinal. Ils jouent un rôle important dans la régulation de la santé intestinale : la digestion, le poids et  le système immunitaire. Ils sont localisés dans le côlon et l’intestin grêle et assurent différentes fonctions. On peut voir sur https://apyforme.com/produit/probiotiques/complement-alimentaire-probio/, le rôle de ces probiotiques.

Rôle de la flore intestinale dans la digestion

Les bactéries intestinales ont pour mission la destruction des nutriments que les enzymes n’ont pas digérés à leur passage dans le côlon. Les nutriments résiduels qu’on trouve dans les aliments d’origine animale ne sont pas digérés en totalité. Ce sont :

  • l’amidon
  • la composition en sucres complexes de la paroi d’une cellule végétale
  • les glycosaminoglycanes

Rôle de la flore intestinale dans le poids

Chaque individu a son propre microbiote intestinal. Ce sont les gènes qui déterminent la valeur d’un régime alimentaire, notamment les gènes du microbiote intestinal. La composition des bactéries de la flotte intestinale intervient dans l’avancement de l’excès du poids d’un individu. La composition de la flore est en fonction du type d’alimentation. L’extraction calorique peut ainsi être modifiée, engendrant un  changement de la dépense énergétique.

Rôle de la flore  intestinale sur le système immunitaire

Les 10 000 milliards de bactéries du microbiote intestinal assurent un effet barrière en adhérant à la muqueuse intestinale. Ils empêchent ainsi les bactéries pathogènes de passer. C’est au niveau de  l’intestin que loge la moitié des cellules qui défendent l’organisme.

Les conseils pour maintenir l’équilibre du microbiote

C’est dans l’intestin que se trouvent 70 à 80% des cellules de notre système immunitaire. Un déséquilibre de la flore intestinale ou microbiote affaiblit les défenses des intestins, et par conséquent les défenses immunitaires. Des troubles digestifs font leur apparition, le système immunitaire s’affaiblit, les infections sont fréquentes. Les maladies se propagent facilement quand ce sont les mauvaises bactéries qui sont en surnombre.

Les bienfaits des bonnes bactéries sur l’organisme

Elles assurent la production de certains acides aminés indispensables à notre organisme, notamment les vitamines B hydrosolubles et la vitamine K. Une étude récente a montré qu’elles ont également la capacité d’inhiber les cellules immunitaires qui déclenchent les allergies. Ainsi, elles peuvent bloquer les réactions allergiques.

Les probiotiques et la flore intestinale

Ce sont des bactéries qui assurent le bon fonctionnement du microbiote intestinal. Leur rôle est l’absorption des nutriments et la lutte contre les infections. Les probiotiques se forment quand les aliments se fermentent naturellement. Les aliments riches en ferments lactiques sont sources de probiotiques naturels :

  • le yaourt
  • le vinaigre de cidre
  • le kéfir
  • le miso
  • le kimchi
  • le moût de pain
  • le kombucha
  • le fromage
  • la choucroute
  • le cornichon

Il est à noter que l’aliment remplit toutes les qualités de probiotique quand il est frais. Une fois la date de péremption dépassée, le nombre de bactéries qui le rendait probiotique se réduit peu à peu. Un apport en probiotique est de qualité quand les conditions suivantes sont remplies. Les bactéries et les levures sont en quantité suffisante tous les jours et dans une bonne diversité.